Les insectes pourraient monter un orchestre

orch

A la percussion:

– Le ver à bois dit “horloge de la mort” qui creuse des galeries dans les vieux meubles. Le mâle, pour attirer la femelle, frappe sa tête à coups réguliers contre les parois.
– Les soldats des termitières, lors de l’intrusion de parasite, frappent à coups redoublés contre les parois,
– Clothilla, la femelle coléoptères, produit un toc perceptible en laissant retomber son abdomen après l’avoir soulevé le plus haut possible,

A la vibration:

– Le hanneton en vol produit un son grave
– L’abeille donne le “la” avec le battement de ses ailes
– La guêpe produit un son encore plus grave
– Le bourdon un bourdonnement bien caractéristique

Au cuivre

Les ailes ou les pattes frottées l’une contre l’autre par les sauterelles et les criquets produisent un son appelé stridulation.

Mettez au milieu un grillon et une sauterelle d’Afrique Australe capable d’égaler le bruit émis par une grenouille-taureau et vous aurez constitué un orchestre digne de ce nom.

Quel musicien reproduira ces sons pour créer une nouvelle musique et y mettra des paroles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *